Borne de recharge pour Tesla Model 3 dans un immeuble à condos : ce que vous devez savoir

« J’habite dans un immeuble à condos. Je veux installer une borne de recharge pour ma Tesla Model 3 – comment faire et combien ça coûte ? »

Voilà une question que nous avons reçue souvent mais qui est difficile pour nous de répondre. Mon frère et moi sommes tous les deux heureux propriétaires de maison et l’installation de nos bornes a été sans anicroche.

C’est alors qu’un lecteur du site, Charles Dupuis, nous a gentiment offert de partager son expérience d’installation de borne de recharge dans son immeuble à condos. Voici donc son expérience en détail qui, on l’espère, pourra aider les autres dans une situation similaire.

Pour lire le résultat de ses démarches, vous pouvez vous rendre à la conclusion dans le bas de l’article. Pour les autres, voici l’expérience détaillée de Charles.

***

Notre situation

Notre association de condos regroupe deux édifices de 8 étages construits en 2011-2012 et situés à Terrebonne (rive-nord de Montréal). Le premier édifice comprend 30 logements et le deuxième 36. Les deux édifices sont reliés au sous-sol par un garage unique de 71 places. C’est pour cette raison que nous formons une seule association pour les deux tours.

Les panneaux électriques individuels sont installés dans chaque condo. Les 66 compteurs quant à eux sont installés dans deux salles électriques distinctes situées au niveau du garage.

Très majoritairement, les propriétaires possèdent une ou plusieurs places de stationnement intérieur, plus ou moins sous leur tour respective avec quelques exceptions: des propriétaires de la tour 1 ont des places sous la tour 2. Certains propriétaires possèdent également des places de stationnement extérieur, mais notre projet ne concerne que les espaces intérieurs.

Selon le guide « La recharge de véhicules électriques dans un multilogement » produit par Hydro-Québec (voir lien plus bas), la solution la plus avantageuse dans notre situation était une installation avec contrôleur de charge.

Processus d’approbation

L’installation de bornes de recharge nécessite une modification aux règles de copropriété car il s’agit d’une modification d’un espace commun à usage privatif. Ceci doit se faire en assemblée générale des copropriétaires et il y a trois points importants à considérer lors du vote: le nombre de votes requis, le type de borne et la technique d’installation.

Nombre de voix requis. Une résolution modifiant un espace commun tel un garage exige une double majorité:

a) La résolution doit être approuvée à 50% +1 du nombre total de copropriétaires. Un condo appartenant à deux conjoints selon l’acte d’achat compte 2 copropriétaires. Dans notre cas 66 condos donne 90 droits de vote, donc 46 personnes devaient au minimum se présenter où être représentées à l’assemblée et voter en faveur de la résolution.

b) Toutes les personnes qui votent en faveur de la résolution doivent en plus représenter 75% des fractions détenues dans l’immeuble. Si les fractions détenues sont plus ou moins égales comme c’est notre cas, il faut prévoir un plus grand nombre de voix en faveur pour que la résolution soit acceptée. Il semble que la nouvelle loi sur les copropriétés va abaisser cette exigence à 50% des fractions détenues pour l’installation de bornes de recharge. Donc dossier à suivre…

Installation privée vs publique.

Avant de passer au vote, il faut déterminer le type de borne à implanter: une borne privée pour chaque copropriété ou une borne publique accessible à tous.

a) Borne privée. L’installation d’un contrôleur de charge entre le compteur et le panneau électrique est de loin la façon la plus économique pour brancher des bornes de recharge à accès privé dans des édifices du même type que les nôtres: panneaux électriques sur les étages dans les condos, compteurs dans une salle électrique au sous-sol. Le contrôleur de charge gère le courant disponible pour la recharge. Si la demande électrique est très élevée dans le condo, la recharge de la voiture sera réduite, voire même interrompue. Par contre, lorsque la demande électrique est moindre dans le condo (par exemple la nuit), la recharge pourra atteindre son maximum.

La borne de recharge se branche directement au contrôleur de charge par un fil plus ou moins long, selon la distance entre la place de stationnement et le contrôleur de charge, qui lui normalement est installé près du compteur.

L’installation d’un contrôleur de charge ne requiert aucun changement à l’infrastructure électrique de l’immeuble.

b) Bornes publiques. Quelques entreprises se spécialisent dans l’installation et la gestion de bornes publiques dans les immeubles en copropriété. Pour notre situation, nous n’avons pas proposé cette solution à l’assemblée pour les raisons suivantes:

Le nombre possible de stations de recharge aurait été limité sans charger l’infrastructure électrique de l’immeuble.
Nous n’avions pas d’espace disponible dans le garage de toute façon.
Un peu comme Bell ou Vidéotron, on dépend d’un tiers qui peut fixer éventuellement un prix avantageux pour lui afin de maximiser son profit.
Il faut déplacer son véhicule une fois la charge terminée.

Voici néanmoins une référence pour une borne publique (système Flo):

 

Technique d’installation: acheminement du courant du contrôleur de charge vers la borne de recharge.

Une fois la solution contrôleur de charge retenue, il fallait ensuite proposer une solution pour acheminer le courant jusqu’aux aux bornes de recharge. Deux façons de faire existent: l’utilisation de conduits de métal ou l’utilisation de passerelles.

a) Conduits de métal

Notre fil partirait de notre salle électrique dans un conduit de métal jusqu’à l’aire de stationnement. Ceci implique qu’à long terme le plafond du garage serait sillonné de conduits entremêlés. En effet, comme les installations seraient échelonnées dans le temps, au gré des besoins de chaque copropriétaire, il devient prévisible que l’installation d’autres bornes se ferait de façon anarchique avec des conduits partant dans toutes les directions, en croisant les autres conduits déjà installés lors d’installations précédentes. Ce spaghetti de conduits ne donne pas une solution très esthétique et produit beaucoup de trous au plafond.

b) Passerelles

Un système de passerelles peut transporter plusieurs fils sans avoir recours à des conduits. On en voit beaucoup dans les usines et même dans les salles électriques d’édifices à logements. Ces passerelles partiraient de nos deux salles électriques et seraient installées au plafond de façon à passer au dessus de chaque place de garage. Voir concept ci dessous (les passerelles sont indiquées par les traits bleus):

 

Avantages:

  • Plus esthétique.
  • Lors de l’installation d’une borne, l’électricien n’a qu’à placer le fil qui relie le contrôleur de charge à la borne sur ces passerelles ce qui simplifie l’installation.
  • On ne déplace les voitures qu’une seule fois. Avec les conduits, on doit déplacer des voitures à chaque installation, ce qui est plus difficile à gérer.
  • Certains propriétaires, malgré leur peu d’intérêt pour l’acquisition d’une voiture électrique, ont souligné qu’à leur avis cela augmentait la valeur de leur condo à peu de frais en facilitant l’installation des bornes.
  • Modifications éventuelles moins coûteuses: par exemple un propriétaire de la tour 1 qui vend une de ses places de stationnement à un propriétaire de la tour 2. Dans notre cas, ceci s’est produit à 2 reprises par le passé, donc à ne pas sous-estimer.
  • Plus facile à gérer pour le syndicat de copropriété. Avec les passerelles, le syndicat doit s’impliquer une seule fois. Avec les conduits, le syndicat doit s’impliquer lors de chaque installation pour approuver le parcours où circuleront les conduits. Le processus d’approbation est donc simplifié.

Inconvénient:

Le seul problème avec cette solution est qu’elle doit être implantée partout dans le garage au même moment, avant l’installation de la première borne. Ceci implique que tous les propriétaires doivent payer d’avance leur part du projet qui devient une installation communautaire. Même si un propriétaire ne prévoit pas l’achat d’une borne dans un avenir rapproché ou même pas du tout, il doit payer sa part au pro rata du nombre de places détenu.

 

Notre expérience

Septembre 2018

Une première résolution permettant l’installation de bornes de recharge avec contrôleur de charge a été adoptée.

Une deuxième résolution demandant au conseil d’administration d’évaluer une installation avec passerelles a également été adoptée. Un budget de 12 000 $ a aussi été voté pour son installation éventuelle, soit 169$ par place de stationnement.

Les quelques copropriétaires qui ne possèdent pas de place de stationnement intérieur n’avaient pas à contribuer.

Je souligne qu’il ne s’agit ici que du coût des passerelles et de leur installation. Le contrôleur de charge, le filage, la borne et les frais d’installation qui en découlent sont aux frais de chaque copropriétaire et ne sont payables qu’au moment de chaque installation individuelle, c’est-à-dire au moment de l’achat d’un véhicule électrique.

Décembre 2018 à janvier 2019

Trois électriciens ont été consultés et deux soumissions reçues. Pour les deux soumissions, l’option passerelles s’est avérée moins dispendieuse que l’option conduits et a donc été retenue. Par contre, la soumission la moins chère s’élevait à 20 000 $, soit une contribution spéciale de 282 $ par place de stationnement plutôt que 169 $. Il a donc fallu présenter un an plus tard une nouvelle résolution en assemblée générale annuelle avec un nouveau budget. Nous aurions pu le faire plus tôt en assemblée spéciale mais il n’y avait aucune raison de le faire vu qu’aucune demande de borne n’avait été présentée au conseil d’administration à ce moment là.

Septembre 2019

Vote en assemblée générale pour l’acceptation du budget de 20 000 $. La résolution est acceptée, mais pas à la double majorité requise, tel qu’expliqué plus haut.

Octobre 2019

Re-vote en assemblée spéciale sur la même résolution qui est finalement acceptée à la double majorité.

Novembre 2019

Nous envoyons au conseil d’administration notre demande pour l’installation d’une borne de recharge.

Le conseil d’administration demande à une firme d’ingénieurs de confirmer que les passerelles peuvent être fixées au plafond de béton sans problème.

Décembre 2019

Suite à l’aval des ingénieurs, le contrat est octroyé à la firme Total Électrique et les travaux s’échelonnent sur 5 jours. Notre borne électrique est installée à la suite de ces travaux, soit 6 jours après la livraison de notre véhicule.

 

Le résultat

Contrôleur de charge installé près de notre compteur:

Notre borne et les passerelles:

Subvention disponible

Transition énergétique Québec offre une subvention pour l’installation de bornes électriques multilogement. La subvention équivaut à 50% du coût d’installation avant taxes, jusqu’à concurrence de 10 000$, donc une subvention possible de 5000$ par borne. Une borne double peut donner droit à une subvention allant jusqu’à 10 000$. L’installation doit obligatoirement être exécutée par un électricien professionnel.

Dans notre cas, la subvention a été demandée le 11 janvier 2020 et le chèque de 1740$ reçu le 15 mai 2020. Dans les coûts d’installation nous avons inclus les frais suivants:

  • Le coût d’achat de la borne: 635$
  • Les frais d’électricien pour l’installation de notre borne: 2932$
  • Notre part des frais d’électricien pour l’installation des passerelles (1 place sur 71): 282$
  • Les frais de gestion facturés par le syndicat de copropriété pour la surveillance du chantier: 50$.

Conclusion

  • Le processus peu s’avérer long: il s’est écoulé dans notre cas environ 15 mois entre le premier vote et l’installation de notre borne. Ceci malgré un soutien favorable du syndicat de copropriété et de l’ensemble des copropriétaires.
  • L’installation de bornes électriques requiert une assemblée générale des copropriétaires (3 dans notre cas). Il s’agit aussi d’un vote plus compliqué à cause de la double majorité exigée par la loi.
  • Notre installation est idéale pour les logements où le compteur est accessible, mais pas le panneau électrique.

Si vous avez des questions ou commentaires, n’hésitez pas à contacter Charles à l’adresse électronique suivante: tesladuo@protonmail.com

Vous avez une idée d’article ou une question que vous aimeriez nous poser? Écrivez-nous info@model3quebec.com

Liens pertinents

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.