Model 3 (2022) : plus d’autonomie mais avec un bémol

Le début novembre est rempli de nouveautés pour Tesla. Après avoir augmenté le prix de la Model 3 et avec des délais de livraison à la fin 2022, Tesla change son configurateur avec une nouvelle nomenclature, plus d’autonomie et une accélération plus lente. Voici les détails.

 

Tesla retire le nom “Standard Range +” (SR+)

 

Premier changement qui risque de diminuer la confusion : la Model 3 à propulsion porte maintenant le nom « Model 3 ». La version Dual Motors s’appellent dorénavant « Model 3 Longue Autonomie ».

Plus facile à distinguer et ce qui limite la confusion avec Standard Range vs Standard Range +.

 

Augmentation de l’autonomie

Toutes les versions de la Model 3 ont reçu une augmentation de l’autonomie.

  • Model 3 Standard Range + (2021) : 423 km (estimé)
  • Model 3 (2022) : 438 km (estimation de l’EPA)

 

  • Model 3 Longue Autonomie (2021) : 568 km (estimation de l’EPA)
  • Model 3 Longue Autonomie (2022) : 576 km (estimation de l’EPA)

  • Model 3 Performance (2021) : 502 km (estimation de l’EPA)
  • Model 3 Performance (2022) : 507 km (estimation de l’EPA)

 

Les chiffres mentionnés sont avec les roues Aéro 18 pouces, l’autonomie est plus basse si vous changez le choix des roues.

À noter que la version de base de la Model 3 affiche enfin « estimé EPA » avoir affiché « estimé » pendant plusieurs mois. On peut donc conclure que l’autonomie sera plus proche de la réalité, contrairement aux version 2021.

 

Diminution de l’accélération

La Model 3 gagne plusieurs kilomètres d’autonomie mais son accélération est plus lente.

En effet, l’accélération 0-100 km/h est passée de 5,6 sec à 6,1 sec. Une demi seconde peut paraître peu, mais la différence se fait tout de même sentir. Si vous n’avez jamais testé l’accélération avant, vous serez tout de même impressionné par un 0-100 en 6 secondes.

 

Ce qu’on en pense

La théorie qui explique cette augmentation de l’autonomie mais la perte d’accélération est que Tesla utilise maintenant les batteries LFP qui sont plus lourdes. Il semble aussi que la capacité de la batterie sur la Model 3 propulsion (je devrai m’habituer à appeler la version standard « Model 3 propulsion » après l’avoir nommé SR+ toutes ces années…) est passé de 55 kWh à 60 kWh. Ce détail reste toutefois à être officiellement confirmé.

Le grand mystère des batteries LFP demeure la perte d’autonomie l’hiver. Selon les premiers rapports en Chine, le froid affecte beaucoup l’autonomie des batteries LFP. Imaginez avec les hivers québécois…

L’augmentation de l’autonomie est toujours appréciée. À 438 km, c’est assez proche de l’autonomie de ma Model 3 Long Range de 2018 après la dégradation de la batterie.

L’accélération plus lente ne sera probablement pas un point négatif pour ceux et celles qui n’ont pas encore essayé une Model 3. À 6,1 sec, c’est quand même plus rapide que la compétition.

Il faudra s’armer de patience pour essayer cette nouvelle version car les livraisons sont maintenant rendues au mois de septembre 2022.

Et vous, que pensez-vous de ces changements?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.